extrait du livre LA MAFIA MÉDICALE ( La Trilogie du Mensonge), pages 115 à 133


 » Les vaccinations ne nous protègent pas, il s’agit d’un énorme mensonge. » Dr Ghislaine Lanctôt, MD

Vous pouvez le télécharger ici

« Les vaccins nous protègent » = un des mensonges des autorités
 » Que la vaccination soit obligatoire ou non, vacciner de force, c’est violer. Y collaborer est meurtrier. »
Dr Ghislaine Lanctôt, M.D
– extrait du livre LA MAFIA MÉDICALE ( La Trilogie du Mensonge), pages 115 à 133
Les vaccins préviennent-ils les maladies ou… ils les donnent?
Les vaccins nous protègent contre les virus et microbes agresseurs éventuels et préviennent ainsi les maladies contagieuses et les épidémies, nous enseignent les autorités. L’énorme mensonge.
Cet énorme mensonge se perpétue depuis cent cinquante ans en dépit de:
1. L’INEFFICACITÉ des vaccins à protéger contre les maladies:
– la vaccination peut provoquer la maladie qu’elle est censée prévenir.
– la personne vaccinée peut transmettre la maladie, même sans être malade elle-même.
– la vaccination peut sensibiliser la personne à la maladie.
En 1905, le taux de mortalité due à la variole s’élevait, aux Philippines, à 10%. Après une vaccination massive, se déclara une épidémie qui frappa mortellement 25% de la population – dûment vaccinée. Malgré cet échec, les autorités intensifièrent les vaccinations. En 1918, la pire épidémie tua 54 % des gens, alors que la population était vaccinée à 95 %. Manille, la capitale, où les habitants étaient tous vaccinés et revaccinés, fut la plus touchée: 65,3 %. L’île de Mindanao, où les indigènes avaient refusé la vaccination, fut la moins touchée: 11,4 %. Malgré ces évidences, la vaccination antivariolique continua et l’O.M.S. lança, en 1966, une campagne mondiale qui dura 10 ans et fut abandonnée en raison de son inefficacité.
2. L’INUTILITÉ évidente de certains vaccins, notamment pour les maladies telles que:
– la tuberculose et le tétanos qui ne confèrent pas d’immunité, jamais. Le fait d’avoir eu la tuberculose ne nous empêche pas de récidiver. Au contraire, une première tuberculose (parfois causée par le vaccin) rend la personne beaucoup plus vulnérable à un second épisode, souvent mortel.
– la rubéole où 90% des femmes d’une population sont naturellement protégées et que les risques de contracter la maladie sont limités aux 3 premiers mois de la grossesse. Or on vaccine toute la population, y compris les garçons.
– la diphtérie qui, au moment des plus grandes épidémies, ne touchait que 7 % des enfants. Or, on les vaccine tous. Plus encore, on vaccine de façon répétée enfants et adultes, bien qu’on prétende qu’un seul vaccin reçu dans l’enfance assure l’immunité ad vitam.
« L’enfant vacciné est un enfant contaminé » – Kalmar
« Vacciner, c’est remplacer une immunité naturelle par une immunité artificielle » – Simone Delarue
– la grippe et l’hépatite B dont les virus deviennent rapidement et fortement résistants aux anticorps des vaccins. Ces deux vaccins sont alors totalement inutiles, outre le fait qu’ils soient extrêmement dangereux.
La meilleure immunité, c’est l’immunité naturelle. Elle se retrouve normalement dans 80 à 90% de la population avant l’âge de 15 ans. Parce que la contamination d’une personne par une maladie mobilise tous les systèmes de défense de l’organisme, l’immunisation naturelle se fait dans l’ordre. Au contraire, la contamination vaccinale court-circuite toutes les premières défenses. L’immunisation artificielle se fait dans le désordre. Pas étonnant qu’elle exige des rappels fréquents… aussi inutiles que les vaccins eux-mêmes!
3. Les innombrables COMPLICATIONS dues aux vaccins
– allant des troubles mineurs (allergiques, neurologiques … ) à la mort (mort subite du nourrisson);
– de courte durée ou permanentes;
– d’apparition immédiate, retardée ou tardive;
– passagères ou irréversibles;
– connues et inconnues.
Au cours de mes lectures, j’ai fait une liste des complications des vaccins, au fur et à mesure que je les voyais mentionnées. Je vous la soumets telle quelle. Je les ai disposées en trois colonnes, suivant qu’elles apparaissent:
– rapidement (1 jour à 1 mois après la vaccination) À COURT TERME;
– lentement (quelques mois à quelques années) À MOYEN TERME;
– tardivement (quelques années à quelques générations) À LONG TERME.
Les complications à court terme et à moyen terme sont connues et documentées. Les complications à long terme sont déjà évidentes dans certains cas. Mais nous n’avons pas encore les preuves vivantes pour toutes. Les désirons-nous vraiment? Voulons-nous attendre de constater l’apparition d’ailes de poulet sur nos petits enfants pour commencer à nous poser des questions sur les bienfaits de la vaccination?

Les personnes qui travaillent un tant soit peu avec les enfants répugnent à vacciner. J’ai une amie médecin qui, depuis toujours, refuse catégoriquement de vacciner contre la coqueluche. Elle préfère se faire réprimander par les autorités plutôt que d’avoir une mort ou une infirmité sur la conscience. Les personnes qui travaillent avec les enfants autistiques et/ou les enfants ayant des problèmes de comportement ou d’apprentissage savent aussi qu’il y a presque toujours une vaccination derrière le problème. Dernièrement, une gérontologue me racontait que ses patientes étaient malades pendant les 2 ou 3 mois qui suivaient le vaccin contre la grippe et que plusieurs mouraient au cours de cette période.
4. Les nombreuses PROTESTATIONS continuellement répétées de la part de spécialistes en la matière, de médecins consciencieux et de parents avertis ou ayant des enfants victimes de vaccins. De très nombreux rapports de toutes sortes s’accumulent dans des dossiers et sont passés sous silence. Les autorités détiennent l’information, mais elles la verrouillent. Il leur faudra 45 ans avant de divulguer la contamination de 175 000 à 600 000 soldats américains par l’hépatite B dont le virus était présent dans le vaccin contre la fièvre jaune!
5. Les LIGUES et les ASSOCIATIONS de parents dans les principaux pays occidentaux, telles que la DPT (Dissatisfied Parents Together), aux É.-U. et la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations (qui oeuvre depuis 40 ans et possède une bibliothèque et une documentation remarquables), en France mettent les autorités en garde contre les dangers des vaccinations et réclament le libre-choix des parents en matière de vaccination.

6. Les POURSUITES LÉGALES tellement nombreuses qu’elles mettaient en péril les fabricants de vaccins. Des fonds d’indemnisation aux victimes des vaccins furent établis par les gouvernements, tel le National Childhood Vaccination Compensation Law, voté par le Congrès en décembre 1986. Ce fonds autorise le paiement par le gouvernement – avec nos dollars et non ceux des fabricants de vaccins – d’un dédommagement aux enfants gravement handicapés par une vaccination.
7. Les conséquences catastrophiques et bouleversantes d’une DÉFICIENCE NEUROLOGIQUE étendue à un grand nombre d’enfants suite aux vaccins. Aux U.S.A., 20 % des enfants souffrent « de désordres du développement » (« developmental disabilities ») consécutifs aux encéphalites causées par les vaccins. D’où bouleversement du système d’éducation incapable de scolariser un tel nombre d’enfants qui ne peuvent ni lire, ni écrire, ni compter. D’où également cette vague de violence sociale et de crimes perpétrés par des « personnalités sociopathes » créées par les vaccins.
8. Les CONSTATATIONS EFFROYABLES:
– création de nouvelles maladies incontrôlables (dont le sida) et
– modification permanente et héréditaire de notre code génétique dont nous ne pouvons (et surtout n’osons pas) anticiper les conséquences.

Des virus nouveaux se forment, se transforment, se multiplient, se transmettent d’une génération à l’autre par le sperme ou l’oeuf, le placenta et le lait maternel. Or, plusieurs vaccins sont faits avec des virus et proviennent de cellules d’animaux eux-mêmes contaminés par toutes sortes de virus. C’est ainsi qu’on eut la désagréable surprise de découvrir:
En 1960, que les cultures de cellules rénales de singes rhésus utilisées pour la fabrication du vaccin anti-polio étaient infestées du virus simien 40 (SV 40). Des millions d’enfants avaient donc été contaminés par ce virus simien 40 avant qu’on ne s’aperçoive de sa présence. Or, nous savons maintenant que le SV 40 cause: une déficience du système immunitaire + des anomalies congénitales + des leucémies (surtout chez les enfants de 2 à 4 ans) + des maladies malignes.
En 1973, des chercheurs démontrèrent que le taux de tumeurs cérébrales était des treize fois plus élevé chez les enfants nés de mères vaccinées contre la poliomyélite durant leur grossesse.(La rançon des vaccinations – F. et S. Delarue)
En 1980, des chercheurs trouvèrent des fragments de SV 40 dans des tumeurs cérébrales humaines. Il semble y en avoir dans 25 % des cas.
En 1987, on confirma que le HTLV4 provient des singes verts d’Afrique. Or le virus de la leucémie humaine est le HTLVI et le virus du sida humain est le HTLV3. Il en est ainsi du virus de la leucose aviaire qui contamina la plupart des vaccins contre la fièvre jaune et contre la rougeole jusqu’en 1962. Des millions de personnes les avaient déjà reçus à ce moment-là. Puis on se demande D’OÙ VIENT L’ÉPIDÉMIE DU SIDA?
EN DÉPIT DE TOUT CELA, les autorités continuent non seulement à vacciner nos enfants du berceau à l’école, mais elles étendent cette pratique aux adultes. Non contentes d’exercer leurs ravages chez nous depuis les vingt dernières années, elles les proposent au monde entier. Sachons que 45 % des fonds de l’Unicef sont affectés à la vaccination des pays du Tiers-Monde, tandis que 17 % seulement sont consacrés à l’eau et à l’assainissement, bien qu’un rapport dû à cette même Unicef précise que « une personne sur cinq dans le monde ne dispose toujours pas d’eau et d’un système d’assainissement fiable »! Les enfants du Tiers-Monde ont besoin d’eau propre et de nourriture, non pas d’agents agressifs qui les font mourir comme des mouches. Les vaccinations massives des pays d’Afrique ont décimé ces populations par leurs effets immédiats et, maintenant, par le sida… Et on persiste toujours à vacciner! Mieux encore, les autorités mondiales ont lancé le PÉV (Programme Élargi de Vaccination universelle des enfants) dont l’objectif est la vaccination de tous les enfants du monde contre les six maladies les plus communes de la petite enfance: poliomyélite, diphtérie, tétanos, rougeole, coqueluche, tuberculose.
Réalisons que
:
les autorités nous tiennent un discours bien différent de la réalité: « La vaccination prévient les épidémies.  »
La vraie épidémie, c’est la vaccination.

Les autorités mondiales
Le gouvernement mondial, c’est l’O.N.U. (Organisation des Nations unies). Son ministère de la Santé, c’est la toute sainte O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé). Le gouvernement mondial est en train d’imposer partout au monde

LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Pouvoir mondial tout-puissant, gouvernement des gouvernements, dont le but tout théorique serait d’assurer la paix dans le monde… Vraiment? Regardons ce que cela donne. Dans les faits. Par le truchement de son ministère de la Santé, l’O.M.S., l’O.N.U. ont procédé aux réalisations suivantes:
– En 1974, sainte O.M.S. lança un vaste programme pour promouvoir la « Santé pour tous en l’an 2000 ». Ce programme était l’aboutissement d’une longue lutte menée par les populations du Tiers-Monde qui obtenaient enfin reconnaissance de leurs besoins propres et de leur participation aux décisions. Mais c’était aussi la consécration de sainte O.M.S. comme autorité mondiale en matière de santé.
Elle s’assurait ainsi l’initiative de l’orientation de la santé dans le monde, au-delà des gouvernements nationaux des pays.
The Rockfeller File – Gary Allen
– En 1978, les États membres de sainte O.M.S. se sont réunis à Alma Ata pour définir une politique commune de soins de santé primaires dans laquelle les populations seraient démocratiquement impliquées afin de faire face d’elles-mêmes à leurs problèmes de santé. Or, comme nous l’avons vu plus haut, de la Déclaration d’Alma Ata découla la mondialisation des recommandations du rapport Flexner, rapport qui imposait la médecine « scientifique » (médecine de maladie) comme seule valable et éliminait toutes les autres pratiques de la médecine (médecine de santé). Ce rapport avait été financé par la Fondation Carnegie et son application, par la Fondation Rockefeller. Les co-commanditaires de la conférence d’Alma Ata étaient les suivants: la Fondation Rockefeller, la Banque Mondiale, l’Unicef. Les financiers sponsorisant pour la santé du monde, quelle magnanimité !
– En 1983, pour atteindre son objectif louable de la « Santé pour tous en l’an 2000 », sainte O.M.S. préconise la vaccination de tous les enfants du monde contre six maladies. Elle lance donc son PÉV., c’est-à-dire Programme Élargi de Vaccination. Un comité pour vacciner les enfants du monde est alors constitué par Robert Mc Namara, ancien président de la Banque Mondiale (la Banque Mondiale est la banque officielle du gouvernement mondial, l’O.N.U.).
Jonas Salk, directeur du Salk Institute. Fabricant de vaccins et de réactifs biologiques, notamment pour l’armée américaine, le Salk Institute a un département qui travaille sous contrat avec le Pentagone. Le Wall Street Journal du 5 avril 1988 rapportait que le Salk Institute avait conclu un contrat avec l’armée américaine de 32,3 millions de $ pour la production de vaccinations et de réactifs biologiques.
Léopold Sédar Senghor, ancien président du Sénégal.
Van den Hoven, président d’Unilever, l’énorme multinationale pour l’exploitation du Tiers-Monde, dont la spécialité, est d’y imposer la monoculture d’arachides. Unilever est le plus important fabricant de margarine, d’huile et de savon du monde entier.
Sainte O.M.S., financiers, industriels et militaires se donnent la main pour sauver les enfants du monde. Comme c’est émouvant!
– En 1984, pour réaliser les vœux pieux de sainte O.M.S. (la vaccination de tous les enfants du monde), cinq institutions respectables: sainte O.M.S., U.N.I.C.E.E, Banque Mondiale, programme de développement des Nations Unies, Fondation Rockefeller unissent leurs efforts et fondent ensemble la Force d’intervention pour la Survie de l’Enfant. Elles tiennent à poursuivre et à élargir le programme de vaccination à l’échelle mondiale. L’Unicef est encouragée, dans sa noble aventure, par la Fondation Mérieux (qui possède 30 % du marché mondial de la fabrication des vaccins) et l’institut Pasteur. Quelle générosité!
– En 1989, pour imposer aux enfants les programmes d’immunisation prévus par le PÉV. (Programme Élargi de Vaccination) et vaincre les résistances et les oppositions des adultes récalcitrants, sainte O.M.S. va chercher des outils contraignants. Toujours pour le bien des enfants, évidemment. Elle fait adopter par l’ONU la Convention des Droits de l’Enfant pour améliorer le sort de l’enfance dans le monde. Quelle bonté ! Cette convention impose unilatéralement et arbitrairement, sans discussion, ni représentation, ni concertation des citoyens, des changements fondamentaux dans la structure de notre société et de notre famille.
En pratique, cette convention:
1. établit la notion de citoyenneté de l’enfant;
2. remplace le droit d’autorité des parents par un devoir d’obéissance aux autorités administratives;
3. autorise les autorités à séparer un enfant de parents négligents;
4. reconnaît à l’enfant la liberté de choix, de pensée, d’expression, de manifestation de sa religion ou de ses convictions, d’association et de réunion pacifique, sauf les seules restrictions qui sont prescrites par la loi ou… ce qui touche la santé…
5. convient que les États s’efforcent d’assurer la réalisation intégrale du droit de l’enfant de jouir du meilleur état de santé possible et prennent les mesures appropriées pour développer les soins de santé préventifs… (dont la vaccination). 
Suite ici

par Sortir du Chaos et de l'illusion

5 commentaires sur “extrait du livre LA MAFIA MÉDICALE ( La Trilogie du Mensonge), pages 115 à 133

  1. Mme Lanctôt avait une vision très juste il y a déjà plusieurs années, elle fait depuis longtemps tout ce qu\’elle peut pour faire comprendre les méfaits des vaccins mais il semble que son message n\’est pas entendu par la majorité des gens. C\’est domage, que de maux auraient été évités.

  2. Cet un rappel important, ne nous laissons pas emporter par les flots , la tempête souffle pour nous faire sombrer dans cette machination du pourvoir, du control et de l\’argent. C\’est le Nouvel Ordre Mondial tu l\’as bien mentionné.Des personnes, des enfants certes meurent de cette grippe, mais c\’est une histoire de gros sous.Les stocks sont si importants qu\’il faut bien les écoulés. A mon avis les pays pauvres vont en pâtir encore une fois. Si les stocks ne sont pas écoulés et que nous refusons la vaccination obligatoire et massive, ils enverront le vaccin vers ces destinations et vaccineront …..afin de s\’enrichir SANS aucun scrupule sur les conséquences à long terme des effets secondaires…Je ne me ferai pas vaccinée ! Inji dans mon entourage aussi c\’est le contre qui l\’emporte ! S\’ils pouvaient rendrent le vaccin obligatoire, crois-moi pour s\’en mettre plein les poches ils voteraient pour ! Mais avec les billets qui circulent comme celui-ci la population s\’y opposera , et malheureussement ….. les pauvres…. des pays…..Bon weekend

  3. C\’est vrai que le non au vaccin est rassembleur, si seulement les médias montraient autant les gens qui sont contre ce vaccin que ceux qui courent de peur pour le recevoir, il me semble que tout le monde aurait une vision plus juste de la réalité.Bon week-end et amourLizette

  4. D\’après ce que j\’ai pu voir et entendre autour de moi, toutes religions confondus, toutes sectes, tout athéîsme et agnosticisme, nous sommes tous convaincus… Ce vaccin n\’est qu\’une grosse cochonnerie et une histoire de gros sous…. tout comme d\’ailleurs la médecine traditionnelle actuelle avec ce qu\’elle entraîne hôpitaux, cliniques… faire fonctionner les machines et donner des traitements placébos… Il vaut mieux ne pas être malade de nos jours !Je continuerai donc avec mes plantes et huiles essentielles…. Dans mon entourage tout le monde est contre ce vaccin.Doux week-end à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s