H1N1 : Un petit garçon de 4 ans, proche de la mort après avoir reçu le vaccin H1N1


Dimanche 15 novembre 2009

Un adulte qui se fait vacciner en prend toute la responsabilité et assume les effets secondaires potentiels mais un enfant n’a pas le choix, il est soumis à la décision du parent et vit les effets qu’il n’a pas choisi, S.V.P. laissez vos enfants tranquille, ne les handicapés pas pour l’avenir par vos peurs démesurées face à une pandémie anticipée, informez-vous et faites des choix judicieux.

Cette grippe est sévère je l’admet mais jamais autant que la grippe régulière qui fait 500 000 morts par an, posez-vous les bonnes questions à savoir quelle est la raison sous-jacente à cette pression pour recevoir ce vaccin au effets plus nuisibles que bienfaisants.  Toute l’information est à votre portée, ouvrez vos œillères et vérifiez l’information disponible.

Protégeons notre avenir et celle de nos enfants.

Lizette

H1N1 : Un petit garçon de 4 ans, proche de la mort après avoir reçu le vaccin H1N1

 

C’est l’histoire de Kevin, âgé de 4 ans et vivant à Stockholm avec sa mère, Mia, qui est enceinte et dans son troisième trimestre de grossesse.« J’étais sûr qu’il était mort », dit-elle dans un article publié d’abord uniquement dans la version imprimée du journal Aftonbladet, et plus tard ajouté à leur site web après que ses lecteurs lui aient « rappelé » de le faire.

Kevin était assis avec son père dans un café, lorsque tout à coup, il se mit à trembler de façon incontrôlable. Son petit corps était arqué vers l’arrière, pris de convulsions, et ses yeux roulaient vers l’arrière, exposant, seulement le blanc de l’oeil. Sa mère n’était pas loin, et quelqu’un est allé la chercher rapidement en disant « Mia, venez vite, Kevin va vraiment mal ! ».

Quand elle est arrivée près de Kevin, un cercle de personnes l’entourait, alors qu’il était couché à plat sur le sol. « Ses lèvres étaient complètement blanches. Je n’ai jamais vu une personne aussi blanche de ma vie. Je l’ai pris dans mes bras, et il était complètement flasque.  Ma seule pensée était : «Il est mort, il n’est plus en vie !», dit sa mère.

Kevin ne respirait plus. Deux infirmières se trouvaient là et elles ont expliqué à Mia comment effectuer un massage cardiaque immédiatement. Mia a commencé à faire cela alors que, dans le même temps, elle a senti qu’elle commençait à entrer dans le stade de travail de l’accouchement. Elle a donné de l’air à son fils pendant que d’autres appelaient une ambulance. « J’ai perdu la notion du temps. Mais après un certain temps, ses lèvres ont retrouvé leur couleur. Il a ouvert les yeux ».

Pendant le trajet vers l’l’hôpital, Kevin n’a exprimé qu’une crainte : « Maman, je ne veux pas avoir d’autres vaccins. »

Les médecins qui se sont occupés de lui à son arrivée à l’hôpital sont d’accord sur le fait que la seule explication à ceci est le fait qu’il avait reçu, deux jours auparavant le vaccin empoisonné Pandemrix contre la « grippe porcine ». Ils ont également dit : « Il est le second aujourd’hui, ce n’est pas un cas unique ».

Le journal a contacté l’Agence des produits médicaux de Suède, et a parlé avec le professeur Jan Liliemark qui a affirmé qu’il n’avait jamais entendu parler de cas semblables. « Les enfants peuvent entrer dans des états comateux pour de multiples raisons. Cela pourrait être relié à la vaccination, mais il pourrait aussi y avoir d’autres raisons ».

Les parents de Kevin ont choisi de parler de leur épreuve de façon à ce que d’autres parents puissent être mieux informés qu’eux. Ils n’ont jamais entendu que de telles choses pouvaient se produire après une vaccination.

Mia dit : « Que se serait-il passé si cela s’était produit à la maison pendant qu’il jouait seul dans sa chambre et pendant que je faisais le ménage en bas ? ».

Aftonbladet n’a pas réussi à joindre le médecin en charge à l’hopital pour enfants Astrid Lindgren.

Lisa Röstlund

Article original suédois : aftonbladet.se, le 4 novembre 2009.
Traduction en anglais : theflucase.com
Traduction en français : par Johan Niklasson (http://trinite.1.free.fr/sante/premieres_victimes.htm )
Source : Mondialisation.ca


par Sortir du Chaos et de l'illusion

3 commentaires sur “H1N1 : Un petit garçon de 4 ans, proche de la mort après avoir reçu le vaccin H1N1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s