Vaccination – Grippe A (Détresse respiratoire)


 

Agathe Robitaille est convaincue

que le vaccin qu’elle a reçu le 26 octobre

est la cause directe de la pose de son

stimulateur cardiaque, survenue six jours plus tard.  

© Daniel Mallard

Une agente administrative en milieu hospitalier s’est retrouvée en détresse respiratoire et cardiaque six jours après s’être fait vacciner, et elle est convaincue que le vaccin en est la cause directe.

Les conséquences pour Agathe Robitaille ont d’ailleurs été très importantes puisqu’on a dû lui implanter un stimulateur cardiaque.

«Une heure après avoir été vaccinée, j’avais des maux de tête et j’ai appelé mon employeur pour lui dire que je ne pouvais pas entrer au travail», a expliqué Mme Robitaille, qui n’est pas retournée au travail depuis.

Deux jours plus tard, Mme Robitaille, sans problème de santé particulier, avait de la difficulté à marcher et elle a dû se rendre à la clinique puisqu’elle avait aussi de la difficulté à respirer.

«Le médecin m’a conseillé de me rendre à l’urgence, mais, travaillant moimême dans le domaine de la santé, je ne voulais pas engorger le système. Je suis donc retournée chez moi en me disant que ça passerait. Le lendemain, ma fille a appelé le 9-1-1 parce que je n’arrivais presque plus à respirer», a-t-elle raconté.

Dans l’ambulance, on lui a installé les lunettes d’oxygène et un masque de Ventolin. Arrivée à l’hôpital, elle en était à 35 pulsations cardiaque par minute, alors que la moyenne au repos varie de 60 à 70.

«Je me sentais partir… et je suis certaine que ce qui m’est arrivé a été causé par le vaccin qu’on m’a injecté», a-t-elle ajouté, même si aucun médecin n’a voulu confirmer son hypothèse.

Médecins sans réponse

«Ils ne sont pas capables de prouver que c’est à cause du vaccin, mais ils ne sont pas non plus capables de me prouver que ce n’est pas ça. La seule qui a osé me confirmer quelque chose, c’est une infirmière qui travaille à la Santé publique, et qui m’a dit que j’avais eu un syndrome oculaire respiratoire», a précisé la quinquagénaire, qui a toujours prôné la vaccination puisqu’elle travaille auprès des bébés naissants.

Depuis les événements, la Santé publique a appelé la Mme Robitaille chaque lundi pour lui faire répéter son histoire. «Ils voulaient même savoir à quelle heure je m’étais fait vacciner pour retrouver le numéro de la dose», a-t-elle dit.

Questionnée à savoir si les gens devraient prendre le vaccin, elle est catégorique : «Je vous laisse décider, mais moi, je le regrette, et je peux vous garantir qu’on ne mettra plus jamais rien dans mon corps.»

Consciente que bien des gens se font vacciner par peur ou par panique, elle les invite à bien réfléchir aux conséquences. «Moi, j’ai décidé de parler après avoir vu deux annonces dans le Journal qui demandaient des sujets pour tester le vaccin… Pour moi, c’est la goutte qui a fait déborder le vase», a-t-elle laissé tomber en terminant.

par Sortir du Chaos et de l'illusion

3 commentaires sur “Vaccination – Grippe A (Détresse respiratoire)

  1. Bonjour Lizette,En Belgique, on nous dit qu\’il n\’y a eu aucun effet secondaire suite à la campagne de vaccination…. Rien de grâve, en tout cas, car il y a eu des symptômes grippaux, des difficultés à bouger le bras etc…Nous ne sommes pas obligés de nous faire vacciner ici, et la campagne de vaccination n\’a pas eu un gros succès… On verra bien dans les mois à venir…Bonne journée à toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s