Implants miniaturisés ou puces «espions»: les nanos qui font peur


C’est ce qui a été fait avec le vaccin H1N1 ? L’expérience est déjà commencée
et à l’insu des gens, je pense qu’il va falloir se méfier de beaucoup de choses à l’avenir!!! Pas rose cette période gardons l’œil et les oreilles bien ouverts, c’est pour un temps parce que tout ça va péter, la vérité va finir par sortir.

Lizette

Agence France-Presse (Paris) 22 février 2010

Un technicien fait une manœuvre dans un laboratoire de nanotechnologie à l’Institut des matériaux industriels à Boucherville. – Photo: archives La Presse

Implants cérébraux miniaturisés, invisibles puces communicantes cachées sous la peau : réelles ou relevant encore de la fiction, des technologies susceptibles de menacer les libertés voire l’homme lui-même suscitent craintes et interrogations éthiques.

Peut-on augmenter les performances humaines, voire risquer de faire disparaître la frontière entre humain et non humain?

Posée, mais peu discutée, lors du débat public sur les nanotechnologies lancé en octobre et clos mardi prochain, la question a aussi été abordée lors d’auditions préparant la révision des lois de bioéthique en France.

Désignée par l’expression «convergence NBIC», l’association des nanotechnologies avec informatique, sciences cognitives et biotechnologies fait pour certains craindre le pire.

«Cette convergence inaugure-t-elle l’hybridation du vivant et de l’inerte, de l’esprit et de la machine?», interroge l’association grenobloise «Pièces et main d’œuvre» (PMO).

Autre conséquence de cette convergence, des puces à radiofréquence (RFID), rendues invisibles à force d’être miniaturisées pourraient être implantées dans le corps humain facilitant une «surveillance démultipliée», selon Gwendal Le Grand, de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

Pour les militants de PMO, le projet de centre de recherche Clinatec du CEA à Grenoble visant à «nous mettre des nanos dans la tête» nous rapproche «irrémédiablement des cyborgs et autres hommes bioniques», ont-ils répondu par mail à l’AFP.

Opposés au débat public sur les nanotechnologies qu’ils ont cherché à empêcher dans plusieurs villes, ils croient voir des «propagandistes de « l’homme augmenté », des « transhumanistes » aux commandes d’institutions scientifiques américaines ou européennes».

Tout en estimant qu’à «trop vouloir réguler, on risque de tuer l’innovation», François Berger, directeur du laboratoire Nanomédecine et cerveau de l’Institut de neurosciences de Grenoble, a résumé les interrogations éthiques, le 22 septembre devant des parlementaires.

«Que penser de l’humanité modifiée, à savoir la machine dans l’humain? Jusqu’où doit-on aller dans le domaine de la médecine d’amélioration?».

Des électrodes implantées dans le cerveau permettent déjà, via la neurostimulation, de traiter la maladie de Parkinson, des troubles obsessionnels compulsifs voire des dépressions rebelles à d’autres soins.

«Sur le plan éthique, l’utilisation non-encadrée de la neurostimulation en psychiatrie pourrait représenter un risque de dérives majeures comme cela a été le cas pour la lobotomie», a mis en garde le Pr Berger devant les députés.

Le risque de «manipulation mentale», via des implants cérébraux, avait récemment été souligné par des chercheurs du CNRS et de l’Institut national de la recherche en informatique et automatique (INRIA) dans des rapports sur l’éthique.

Destinés à supprimer le risque d’hématomes dans le cerveau lorsqu’on y implante des électrodes, les traitements futurs pourraient entraîner d’autres dangers.

« Nous sommes capables aujourd’hui d’injecter dans le sang des nanoparticules multifonctionnelles afin qu’elles atteignent le cerveau. Demain, nous pourrons les stimuler de l’extérieur », a précisé le Pr Berger.

«Sur un plan éthique», les perpectives offertes par la miniaturisation pourraient être «discutables», reconnaît-il, même si le «cerveau synthétique» reste du domaine de la science-fiction.

Intervenant dans le débat sur les nanotechnologies, une «Association française transhumaniste» défend pour sa part l’idée d’une amélioration de l’homme face aux «phobies» devant «ce qui peut être vécu comme un outrage à la Nature».

Pour en savoir plus CNRS | Nanotechnologie

par Sortir du Chaos et de l'illusion

7 commentaires sur “Implants miniaturisés ou puces «espions»: les nanos qui font peur

  1. L\’information est accessible pour tous. Oui beaucoup viennent lire et peu font des commentaires, ils considèrent ou non l\’information qui sait, mais au moins ils ont lu et c\’est déjà cela et non nous n\’avons pas à nous jeter du haut de la falaise pour leur faire plaisir et non plus avoir des plaies au creux des mains pour qu\’ils puissent croire, ce temps est terminé, ils ouvrent leur conscience ou non c\’est leur choix et leur pleine liberté que je respecte mais pour plusieurs personnes ça sonne une cloche et deviennent plus attentifs à ce qui ce passe et voilà que la lumière se fait…

  2. Lizette ma belle, Trop de gens n\’y croient pas, et ce sont eux qui se font avoir, mais bon, devons-nous, nous jeter du haut de la falaise pour leur faire plaisir et devons-nous avoir des plaies au creux des mains pour qu\’ils puissent croire !!!???L\’important, c\’est de passer l\’information ou les réalités, vues sous d\’autres angles. Si cela ne leur convient pas, nous n\’avons pas à nous donner corps et âme pour les sauver ! C\’est terminé ce temps où nous devions tout faire pour que l\’on puisse croire à ceci ou à cela !Chacun est à même de décider, ce qu\’il a à vivre, ce qu\’il a à décider de sa vie et c\’est très bien ainsi, c\’est la LIBERTÉ D\’ESPRIT ET LA LIBERTÉ D\’EXPRESSION !À l\’heure actuelle nous vivons dans un monde qui évolue si vite et c\’est ce que nous voulions, que tout puisse aller très vite. Mais ce n\’est pas toujours le sens de la rapidité que nous avions décidé !!!L\’important, c\’est de passer l\’information, de dire les choses comme nous le ressentons et comme nous le vivons, et c\’est aux autres, de se faire une idée de ce qu\’ils pourront recevoir d\’informations. Au pire, ils pourront dire que cela n\’étais qu\’une blague, et au mieux, ils ne pourront jamais dire qu\’ils n\’avaient jamais eu l\’information !Tu sais, sur mon blogue LA GRANDE ILLUSION ou sur KÉBEK777, il y a plus de 1000 personnes chaque semaine, et j\’ai au plus une dizaine de commentaires par semaine ! Mais maudit, que l\’on vient lire ce que j\’écris !!!!!!!! Cela démontre une chose, même quand on se sent frustré, car on se sent seul malgré toute la somme de travail que l\’on place pour informer, tout est acquis pour certains, pour d\’autres, ils préfèrent lire et demeurer silencieux, pour d\’autres, ils vont apporter leur support, un mot qui fait du bien pour le travail que l\’on fait. Mais peut importe, quand on regarde comme moi les statistiques, cela me réconforte, et je sais que par mes différents blogues, que l\’information passe et circule et que cela fait son bout de chemin.Il faut se faire confiance, et faire confiance en l\’humain, notre porte de sortie et d\’entrée pour un monde meilleur, tout se retrouve là !Patience et tolérance, dans un monde qui a besoin de support et d\’amour inconditionnel à chaque instant !On m\’a tant jugé, mais en moi, cela me coule sur le dos, comme l\’eau sur le dos d\’un canard, car j\’ai foi qu\’en ce monde, il y a une véritable justice non pas sociale mais universelle, et tout passe par l\’amour et la paix.Savoir regarder ce monde avec d\’autres yeux, et lui faire confiance, c\’est le mieux que nous puissions faire à cet instant.Courage et détermination, c\’est là où la collectivité passera à l\’activac tion !Bisous, Philippe

  3. Je pense qu\’il n\’y a aucun vaccin qui est nécessaire, ok les médecins et les Cies pharmaceutiques ne diront pas la même chose, mais moi en tant qu\’humain qui est utilisé comme une souris de laboratoire j\’en ai assez d\’être manipulée pour faire grossir le compte bancaire des Cies pharmaceutiques, ils peuvent nous dire n\’importe quoi et ils sont convaincants, les gens se laissent prendre à leur jeu de "frayeur" sur la masse et ils n\’ont pas fini. Cessons d\’avoir peur et de tout prendre pour du vrai et commençons à s\’informer….

  4. Oh non! Reste plus qu\’ils mettent leur saloperie dans l\’eau est c\’est réglé ">-<". De quoi avoir envie de pas… se faire vacciner. Merci pour ces infos!

  5. Je place ici une partie d\’un commentaire qui a été fait suite à l\’article: En Amérique du sud des gens se faisaient greffer des senseurs sous la peau afin d\’être localisable en cas d\’enlèvement. Puis quelques années plus tard ces senseurs s\’injectaient dans le sang par le biais d\’une simple seringue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s