Une religieuse franciscaine répond au Cardinal Ouellet



Lettre ouverte au Cardinal Ouellet

 

Montréal-Nord, 17 mai 2010

 

Monsieur le Cardinal Marc Ouellet,

 

Je ne peux me taire devant le discours que vous avez prononcé, ces jours derniers, au rassemblement « pro-vie » dans lequel vous déclarez « criminelles » les femmes qui se font avorter.  Ce sont pour moi des paroles odieuses. Il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier ce que je ressens en moi : indignation, colère… Je travaille chaque jour auprès de femmes en prison, en leur apportant le message de l’Évangile. Tout ce débat autour de l’avortement passe complètement à côté de la triste et inconcevable réalité de ces femmes enceintes.  M. le Cardinal, il ne s’agit pas, certainement pas de « criminelles » comme vous le dites, mais de femmes en profonde détresse…  Avez-vous seulement déjà daigné vous approcher d’une de ces femmes pour « écouter » ce qu’elles vivent dans leur réalité de tous les jours, loin des grands discours ?

 

M. le Cardinal, une femme qui porte en elle un fœtus est une femme qui aime son enfant et aucune ne se fait avorter par plaisir, mais parce que sans aide, sans appui pour vivre cette grossesse, elle prend difficilement une décision…  quand ce n’est pas sous les menaces de la famille ou d’autres personnes!  Ça fait vingt ans que je côtoie des femmes en détresse.  Ignorez-vous, M. le Cardinal, qu’une femme ne devient pas enceinte par l’action du Saint-Esprit, mais bien par l’action d’un mâle, d’un homme?  Quand dans la société et dans l’Église hiérarchique a-t-on demandé à un homme d’honorer sa responsabilité?  Quand il y a fœtus, il y a deux adultes responsables…  savez-vous compter jusqu’à deux?  Pourquoi la femme qui se fait avorter est-elle plus criminelle que l’homme qui, si souvent, se sauve lâchement en laissant la femme seule avec tout le poids de la responsabilité?  Quelle hypocrisie de la part de la société et de la part de la hiérarchie de l’Église de se rabattre durement sur une femme en détresse plutôt que faire l’effort de rendre un homme responsable de ses gestes.  On condamne une femme qui subit un viol et on laisse le violeur irresponsable courir au large aller violer d’autres femmes.  Avez-vous déjà, une seule fois, tendu la main à une de ces femmes?  Jésus dans l’Évangile a toujours tendu la main aux femmes qu’Il a rencontrées…  et elles n’étaient pas en train de prier dans une église.  Jésus n’avait pas de crosse dans les mains pour en asséner des coups au nom d’une « supposée morale » aux femmes « non conformes » aux normes, c’est pourquoi il avait les mains libres pour leur tendre la main au nom de l’Amour.

 

Quelle hypocrisie ecclésiale, quelle prétendue morale : condamner des personnes, dont on ne s’est même jamais donné la peine d’écouter la souffrance, au lieu d’avoir le cœur et les bras ouverts pour accueillir avec Amour celles qui en ont le plus grand besoin!  Allez lire l’Évangile, c’est urgent, vous qui prétendez parler au « Nom de Dieu ».  Le Dieu de Jésus-Christ ne peut que se sentir trahi par votre attitude hautaine, sans compassion, sans justice véritable, sans Amour.

 

Je ne sais si je vous manque de respect en écrivant ces mots, mais c’est ce que ressent mon cœur qui a un infini respect pour toutes ces femmes que vous condamnez si allégrement.  Jésus dans l’Évangile ne condamne qu’une seule catégorie de personnes…  et ce ne sont pas des femmes, mais l’élite religieuse de son époque en leur disant : « Hypocrites, vous chargez les gens de fardeaux accablants et ne touchez pas vous-mêmes, d’un seul de vos doigts, à ces fardeaux ».  (Lc 11, 45-46)

 

Je ne suis pas en faveur de l’avortement, mais c’est la seule aide que la société donne à ces femmes et vous voulez la leur enlever sans la remplacer par quelque chose de plus humain et respectueux de la Vie, la vraie Vie.  L’avortement n’est pas une vraie solution, car après, la femme continue à porter son lourd fardeau et personne n’est là pour l’aider.

 

Impliquez-vous de façon adéquate et avec Amour auprès de ces femmes et votre discours ne sera plus le même, et surtout il sera beaucoup plus crédible.  Je vous invite à la « conversion du cœur »!

 

Marguerite Rivard, v.c.f.

 

par Sortir du Chaos et de l'illusion

10 commentaires sur “Une religieuse franciscaine répond au Cardinal Ouellet

  1. Dommage pour l\’ Église! Elle éloigne davntage ! Parler d\’avortement en terme de "CRIMINALITÉ " c\’est fort ! Oui…ça tue celle qui respire encore de peine et de misère! Comme vous êtes loin de la réalité ! Je ne suis ni pour, ni contre ce " MOYEN " à employer selon le bon jugement des " INTÉRESSÉES " GUIDÉES PAR LES SPÉCIALISTES DANS LE DOMAINE " Aujourd\’hui, on ne doit parler que de ce que l\’on connaît. C\’est un CHOIX fait par l\’ INTÉRESSÉE….CARDINAL…L\’ÉGLISE…Notre jeune population ne connaît même plus la signification de ces termes et elle se laisse accrocher par des réalités plus intéressantes. La population vieillissante , pour une forte majorité, n\’y tient à peine que par un fil…tellementvous accusez du retard…QUI ÊTES-VOUS??? QUE FAITES-VOUS DONC ??? PERDUS DANS LES DÉDALES DE LA DOCTRINE—VOUS JUGEZ…VOUS CONDAMNEZ…Avant d\’employer ce terme "CRIMINELLES " AVEZ-VOUS RÉFLÉCHI ??? AVEZ-VOUS DEMANDÉ CONSEIL ??? SAVIEZ-VOUS DE QUOI VOUS PARLIEZ ??? VRAIMENT ! " Que celui d\’entre vous qui n\’a jamais péché lui jette la première pierre " ! Monsieur, Descendez dans la rue…Approchez-vous du VRAI MONDE ! CONNAISSEZ VOS BREBIS. CELLES POUR QUI VOUS DEVEZ ÊTRE LÀ ! Sinon ! VOUS ÊTES AUSSI SUR LA VOIE DE l\’ AVORTEMENT DE VOTRE PROPRE MISSION !MES RESPECTS,Paloma.

  2. Les femmes et les hommes devraient avoir un sens des responsabilités plus grand et ne pas prendre l\’avortement comme un moyen de contraception ce qui hélas arrive trop souvent. TOUTEFOIS DANS LE CAS DE VIOL OU DE MALADIES SÉVÈRES DÉTECTÉES L\’AVORTEMENT EST NÉCESSAIRE. Non ce n\’est pas une solution facile ni évidente et oui on empêche une vie de naitre mais si on y pense bien quelle vie cet enfant aura t\’il? C\’est un côté que l\’on doit aussi regarder. Il est question d\’une âme qui veut s\’incarner, il faut savoir que l\’âme n\’est pas limitée par un seul corps et elle peut en choisir facilement un autre et même attendre une nouvelle grossesse de la mère présente pour intégrer le corps du fœtus à naitre. Suis-je en faveur de l\’avortement ? NON mais je suis en faveur du bon sens et on doit regarder les répercussions à venir pour cet enfant qui n\’a pas demandé à naitre suite à un viol ou encore avec une maladie grave qui le fera souffrir et peut-être lui enlever la vie en très bas âge après des souffrances inhumaines. Quel serait votre choix ? Le mien serait clair, pas facile toutefois!L\’entrevue du cardinal Marc Ouellet : http://videos.lcn.canoe.ca/video/85748581001/association-au-mouvement-pro-vie-le-cardinal-marcLe cardinal Marc Ouellet a réitéré samedi sa charge contre l\’avortement dans un discours qu\’il a prononcé lors d\’un congrès pro-vie à Québec. Selon l\’archevêque de Québec et primat du Canada, l\’avortement doit donc être condamné et considéré « moralement » comme un crime.

  3. Je veux rétablir la vérité: J\’ai bien écouté le Cardinal Ouellet à la télévision et il n\’a jamais traité les femmes qui se font avorter de criminelles; des milliers de personnes sont témoins. Il a beaucoup de compassion et il offre son aide à celles qui ont besoin; aide spirituelle sans doute mais aussi matérielle et demandant au gouvernement de les aider financièrement pour mener leur grossesse à terme et élever leur enfant. Jésus n\’a jamais aboli le 7ième commandement de Dieu son Père. Le Cardinal n\’est pas au-dessus de son Maître et il a le devoir de dire la vérité. Il défend le droit à la vie de l\’enfant à naître qui est une personne à part entière dès sa conception ce qu\’on oublie trop souvent. Si toutes les femmes étaient bien informées au sujet de l\’avortement, seulement 10% y auraient recours quand même donc 90% seraient sauvées des conséquences psychologiques et souvent physique; je le sais pour avoir travaillé dans le domaine.Hermance

  4. Il me semble que l\’on fait un retour dans les années 1900 jusqu\’aux années 1950 lorsque les femmes étaient dans l\’obligation d\’enfanter à toutes les années, non l\’église n\’a jamais rien compris de la vrai vie et encore moin aux droits qu\’a la femme de choisir.

  5. L\’Église n\’a aucun respect pour la femme.. C\’est toujours elle qui écope. L\’homme lui en sort toujours gagnant. Posez vous la question …..Pourquoi la religion catholique est en baisse dans les années 2010. Croire en l\’Église est pas mal moins fort qu\’avant. Demandez vous pas pourquoi. Merci Soeur Marguerite d\’avoir parlé pour nous.Suzanne Bard

  6. OUI….LA RELIGIEUSE A MILLE FOIS RAISON : ELLE—ELLE SAIT DE QUOI ELLE PARLE. ELLE EST DANS LA RÉALITÉ. DANS LE VÉCU. FÉLICITATIONS À CETTE VAILLANTE ET COURAGEUSE MISSIONNAIRE DE L\’AMOUR VRAI ! BRAVO POUR CE COURAGE !ET…SI MONSIEUR OUELLET VEUT À TOUT PRIX S\’ACCROCHER À LA DICTATURE DE ROME ( PAPALE ) À L\’INTRANSIGEANCE DOCTRINALE DE CETTE ÉGLISE FAITE POUR RÉGNER ET NON POUR ENSEIGNER L"ÉVANGILE—LE VRAI —CELUI DE JÉSUS,NÉ DANS UNE CRÈCHE…PRÊCHANT L\’AMOUR, LA COMPASSION ET LE PARDON…PARCOURANT LES RUES EN TUNIQUE, PIEDS NUS ET EN BÂTON…NE SERAIT-IL PAS PLUS À SON AISE AVEC CES CARDINAUX DE LA CITÉ SAINTE DU VATICAN ?NE LUI SOUHAITONS PAS CE QU\’IL PRÊCHE MAIS L\’AMOUR ET UNE BELLE PLACE AU PARADIS ! PRIONS TOUS POUR LUI. IL EN A BESOIN POUR COMPRENDRE ET POUR RETROUVER SON HUMILITÉ ET SON HUMANITÉ. SA TÂCHE EST LOURDE,OUI…MAIS DONNONS-LUI LA CHANCE DE RETROUVER SON COEUR D\’ENFANT ! NE TOMBONS PAS DANS LE PIÈGE:ENVOYONS-LUI DE L\’AMOUR ET DU PARDON……COMME LE CHRIST LE FAIT POUR NOUS TOUS !!!!!!! UN JOUR… PEUT-ÊTRE…IL COMPRENDRA !!! ???AVEC AMOUR,Colombe Thériault,xxx

  7. Entièrement d\’accord avec cette religieuse….Aux yeux de l\’église catholique la femme n\’a droit à aucun respect. Elle est tout simplement une simple servante.

  8. Hélas vous avez toutes les deux raison l\’église s\’effondre, déjà pour les croyants c\’est pas facile et voilà qu\’ils en remette…. Il semble que l\’église depuis quelques années fait tout pour activer l\’agressivité des ouailles qui laissent leur religion qui devient fermée et exempte de bon sens en tout points….

  9. Mme Margueite a entièrement raison, quelle petitesse d\’esprit et de coeur habite le cardinal Ouellet. À l\’heure ou l\’église pourrait s\’ouvrir à la misère humaine et ainsi appliquer les principes de Jésus, elle fait tout le contraire.Elle juge, critique et elle est complètement déconnectée du peuple. Pas étonnant que les églises changent tranquillement en salle de concert…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s