Vaccins: « Les études fondamentales d’innocuité n’ont été menées »


Le débat est clos sur les vaccins, suffisamment de preuves scientifiques ont été faites pour déclarer que les vaccins causent des dommages graves et irréversibles sur une portion importante de la population vaccinée. Selon des études financées par Robert F. Kennedy, les vaccins causeraient le TDA, le TDAH et le syndrome Gilles de Latourette, diagnostics que l’on constate en hausse alarmante dans tous les pays industrialisés.

Des vaccins pour les nourrissons produisent des symptômes de l’autisme, selon une nouvelle étude de scientifiques de l’Université de Pittsburgh sur des primates.

Les résultats publiés aujourd’hui montrent que les bébés singes ont reçu les vaccins recommandés officiellement par le C.D.C. et l’American Academy of Pediatrics et qu’ils ont présenté des symptômes ressemblant à l’autisme.

L’équipe de chercheurs ont présenté leur étude à la réunion internationale pour la recherche sur l’autisme à Londres.

Les études d’innocuité des médicaments sont généralement menées sur les singes avant d’être utilisés sur les humains, mais ces recherches fondamentales sur les vaccins donnés aux enfants n’ont été menées.

Ce qui a été présenté à la conférence sur l’autisme est que les vaccins ont causé des changements biologiques et une altération du comportement des macaques vaccinés, changements semblables à ceux observés chez les enfants atteints d’autisme.

Les animaux non vaccinés n’ont pas montré de tels effets indésirables.

Les vaccinés donnés étaient ceux qui sont recommandés pour les nourrissons américains dans les années 1990, dont plusieurs avec le thimérosal, agent de préservation composé de mercur, et le vaccin rougeole-oreillon-rubéole. Les cas d’enfants autismes a fait un bond spectaculaire dans les années 1990, de 1 sur 5000 à 1 sur 150 enfants!

Cette recherche met en évidence le besoin d’une enquête plus critique sur les vaccins, sur le mercure et sur les altérations du comportement chez les enfants autistes.

Selon la présidente de « SafeMinds », Theresa Wrangham, le C.D.C. a manqué à sa responsabilité d’enquêter sur les questions de sécurité des vaccins, responsabilité qui devrait être retirée du C.D.C. pour être donnée à un organismes indépendant.

sources: Les moutons enragés

par Sortir du Chaos et de l'illusion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s