Les bienfaits du curcuma


La grande majorité du Curcuma provient de l’Inde. C’est un des ingrédients des célèbres ‘currys’ leur donnant une couleur et odeur bien caractéristique. De la même famille que le gingembre, on utilise la racine et le rhizome pour leurs vertus médicinales. La médecine Ayurvédique utilise abondamment cette plante pour ses qualités dans les cas d’arthrite et autres inflammations, de même que pour les problèmes de vision. Au cours des vingt dernières années, l’efficacité du Curcuma dans le traitement des troubles digestifs et hépatiques a été confirmée par les études scientifiques.

Les pigments curcuminoïdes du curcuma sont des antioxydants efficaces. Selon des études scientifiques, les curcuminoïdes du curcuma préviennent l’oxydation des matières grasses dans le sang plus efficacement que les antioxydants de l’écorce de pin et des extraits de pépin de raisin.

Le curcuma contient un peptide unique appelé turmérine, une substance qui neutralise les radicaux libres, plus puissants que la curcumine et que l’antioxydant synthétique BHA.

Les animaux nourris des curcuminoïdes présentent un taux plus élevé d’enzymes glutathion-S-transférase, un des plus importants antioxydants intervenant dans le système de désintoxication de l’organisme.

Le Curcuma sera utile dans les cas suivants :

 

Troubles hépatiques

 

Troubles digestifs

 

Traitement des blessures (antibactérien)

 

Parasites intestinaux

 

Inflammations aigües ou silencieuses

 

Arthrite

 

Cholestérol

 

Équilibrer le système nerveux

 

Prévenir ou traiter le cancer

 

Stimuler le système immunitaire

Bienfaits :

L’élément actif du Curcuma est connu sous le nom de curcumine, cet antioxydant serait plus actif que la vitamine E. Il semble avoir une grande variété d’effets thérapeutiques. Il protège des dommages causés par les radicaux libres par son effet puissamment antioxydant.

Arthrite : 

Il réduit les inflammations, il serait même plus efficace que l’hydrocortisone, en réduisant le niveau d’histamine et probablement en augmentant le taux dans le sang de cortisone naturelle produite par les glandes surrénales. Il est aussi puissant que les anti-inflammatoires non stéroïdiens, et ne présente pas les effets secondaires nocifs. Au contraire, il agit comme protecteur hépatique.

Protecteur hépatique : 

Il protège également le foie contre un grand nombre d’agents toxiques. Des expériences effectuées sur des animaux confirment l’effet protecteur du Curcuma contre les effets toxiques de certains médicaments ou substances dommageables pour le foie. Les personnes utilisant régulièrement des médicaments, notamment un usage fréquent d’acétaminophène ou autres analgésiques, de même que les personnes qui consomment régulièrement de l’alcool, devraient recourir au Curcuma pour protéger le système hépatique. Le Curcuma peut-être utilisé en complément avec le Chardon Marie.

Système cardio-vasculaire :

Le Curcuma peut aider à abaisser le taux de cholestérol dans le sang et il augmente la fluidité du sang en ralentissant l’agrégation plaquettaire. Cette double action lui confère donc des qualités protectrices du système cardio-vasculaire.

Antibactérien : 

Le Curcuma possède des propriétés antibactériennes qui sont notamment utilisées en cuisine pour prévenir la putréfaction de la viande. Pour prévenir une infection, lors de blessure légère ou égratignure, on peut saupoudrer celle-ci de poudre de Curcuma, après l’avoir bien nettoyée.

Parasites intestinaux :

Des tests effectués en laboratoire ont confirmé l’efficacité du Curcuma à combattre les protozoaires, justifiant ainsi son utilisation dans les cas de dysenterie.

Protection contre le cancer :

Le Curcuma fait partie de la liste des 9 aliments à consommer quotidiennement pour réduire de plus de 50% la possibilité d’apparition d’un cancer. Cette liste est recommandée par le DR Richard Béliveau, Directeur du Laboratoire de médecine moléculaire de l’hôpital Sainte-Justine. Un rapport publié dans le Cancer Letters rapporte que le Curcuma inhibe la croissance de lymphomes, tumeurs cancéreuses. Certaines études démontrent qu’il aide à prévenir le développement de tumeurs chez les animaux.

Utilisation :

Il y a plusieurs façons de consommer le Curcuma. La meilleure et la plus efficace est dans la cuisine.

Selon le Dr Béliveau, le poivre noir augmenterait de 1000 fois l’absorption de la curcumine. Ce qui explique sans doute la raison pour laquelle dans la tradition indienne, le curcuma a toujours été utilisé dans des mélanges d’autres épices et est toujours accompagné de poivre noir.

Le curcuma est liposoluble, il faut donc le mélanger dans une base d’huile pour augmenter sa biodisponibilité.

Il existe d’autres façons d’utiliser le curcuma, mais elles sont incontestablement moins efficaces que de l’utiliser dans les plats cuisinés ou des sauces.

On peut également le consommer sous forme d’infusion. Une cuillère à café de Curcuma en poudre pour une tasse de lait ou mieux dans une boisson de soja.

On peut également faire une infusion mixte de Curcuma et de Gingembre. Faire une décoction de 5 minutes d’un morceau de 2 centimètres de racine de Gingembre et ensuite ajouter une cuillère à café de Curcuma. Laisser infuser 5 minutes.

Il existe également des capsules de Curcuma, souvent combinées au Gingembre.

Source: http://www.masantenaturelle.com/chroniques/herbier/curcuma.php

par Sortir du Chaos et de l'illusion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s